Vous êtes ici

Le Building Information Modeling (BIM)

dans la formation 

Gruner Gruneko AG
Dijvar Pekerman, Apprenti projeteur en technique du bâtiment ventilation
dijvar[punkt]pekerman [ät] gruner[punkt]ch

Examen de fin d’apprentissage: rendu panoramique d’une installation de ventilation

Notre apprenti Dijvar Pekerman passe cette année son examen de fin d’apprentissage de projeteur en technique du bâtiment, ventilation, chez Gruner Gruneko AG. Dans le cadre de la tâche à exécuter pour le travail pratique individuel (TPI), il a réalisé un rendu panoramique de l’installation qu’il a lui-même planifiée et conçue – une installation de ventilation pour une cuisine de collectivité.

Visualiser le rendu panoramique.

En regardant sur un smartphone avec un masque de réalité virtuelle Google Cardboard (Gruner dispose aussi de tels masques ), le tout apparaît même sous forme de panoramique stéréo.

Que pensent nos jeunes professionnels du BIM et de manière générale du développement de la numérisation dans le secteur du bâtiment ? Nous avons demandé à Dijvar.

Gruner (G): Quels avantages vois-tu dans l’utilisation du BIM dans le cadre de ta formation chez Gruner et à l’école ?
Dijvar Pekerman (DP): Du fait de la diversité des grands projets et des nombreux projets BIM que nous suivons chez Gruner, j’ai pu apprendre beaucoup de choses dès le début de mon apprentissage, tout simplement par le «learning by doing». Cela constitue un avantage sur marché du travail par rapport à d’autres qui n’ont que rarement, voire pas du tout, eu l’occasion de travailler avec le BIM pendant leur apprentissage. 
Il y a par contre à mon avis un grand retard à rattraper au niveau de l’école professionnelle. J’ai en effet été interrogé sur le BIM lors de mon examen oral de fin d’apprentissage alors qu’il n’est malheureusement pas encore au programme de l’école. Le sujet est tellement important aujourd’hui qu’il devrait faire également partie de la formation théorique.

(G): Quels sont les avantages essentiels du rendu de projet ?
(DP): Il nous donne la possibilité de présenter, avant le début du chantier, à nos clients à quoi ressembleront nos installations à la fin des travaux. Je pense que c’est aussi un bon instrument de marketing pour montrer à nos clients potentiels tout ce que le Groupe Gruner peut faire.

(G): Qu’est-ce que tu apprécies particulièrement dans le développement de la numérisation dans le secteur du bâtiment ?
(DP): Il est difficile d’évaluer dans quelle direction elle va évoluer. Je pense toutefois de manière générale que la numérisation génèrera de nombreuses simplifications, comme le «BIM to field», par exemple, lorsque la technologie sera parfaitement au point. Je peux m’imaginer que les installateurs des générations futures seront tous munis de tablettes sur le chantier, projetteront les points de fixation avec des lasers et extrairont les dimensions mêmes du modèle. Cela prendra encore un certain temps, mais je crois que c’est l’avenir.